Sélectionner une page
Madame, Monsieur, chers amis,
Profitant de ce que l’espace médiatique est saturé par la crise sanitaire, le ministre de l’Intérieur, Mr DARMANIN et sa secrétaire d’état à la citoyenneté Mme SCHIAPPA mettent en place un plan qui vise à répartir les migrants, clandestins pour la plupart, de la région parisienne qui est saturée vers la province.
Toutes les régions devront en recevoir à l’exception d’Auvergne Rhône Alpes qui est aussi proche de la saturation.
La région Centre-Val-de-Loire verra le nombre de migrant augmenter de 33%.
« Le Cher comme refuge » faisait la une du Berry Républicain du 28 janvier dernier et un article de deux pages présentait complaisamment une famille syrienne et une autre rwandaise hébergées dans un centre ouvert à CHAROST (25 places) et qui s’ajoute à celui de BOURGES (35 places) pour leur fournir un logement et que » le statut de réfugié offre les mêmes droits que pour les Français, hormis le droit de vote ».
Tout cela bien sûr à nos frais alors que nombre de nos compatriotes sont en train de sombrer dans la pauvreté et n’ont pas droit à tant d’égards.
De plus, après les familles de « réfugiés » nous verrons arriver les clandestins auxquels les mêmes droits seront accordés et qui, même déboutés du droit d’asile resteront dans notre pays vivant d’aides publiques. Nous savons aussi que ces situations forment le terreau de la délinquance voire du terrorisme.
Seule l’élection de Marine LE PEN à la présidence de la République en 2022 pourra inverser le cours de l’immigration. Les élections départementales et régionales de juin sont deux marches essentielles sur le chemin du pouvoir. Nous avons encore des cantons sans candidats, c’est pourquoi je vous demande de vous engager dans la bataille.
Vous pouvez me contacter au 06 70 70 79 90.
Avec mes fidèles salutations nationales.
Jean-René COUEILLE
Délégué départemental RN18
Partager